Vidéo de YOGA: souplesse 2/3

Voici une nouvelle vidéo de yoga dans la continuité de notre première vidéo autour de ce thème si essentiel à notre bien-être… La souplesse.

Souplesse et bien-être:

Pourquoi vous dis-je que la souplesse est essentielle à notre bien-être ? Et bien son manque entraîne des raccourcissements des muscles, ischio-jambier et quadriceps en particulier, qui provoquent un manque de mobilité de notre bassin et ainsi la répercussion de ces tensions jusque dans notre colonne vertébrale…
Ce travail de souplesse que je vous propose en douceur permet de retrouver une marche élégante, naturelle, ainsi qu’une posture physiologique qui aidera votre dos à rester en bonne santé.

Travail en douceur pourquoi ?

Et bien car rien ne sert de forcer sur un muscle déjà tendu ou raccourci, voyez-vous: une partie des fibres musculaires ne répondent pas aux étirements mécaniques mais aux hormones du stress. Si vous voulez vraiment améliorer votre état de souplesse (et donc santé) il faut le faire avec douceur, délicatesse, compassion et patience ! Pour ceci la respiration abdominale sera un vrai miracle pour vous permettre de vous détendre dans la posture, habituer le corps sans le brusquer et sans risquer de créer des tensions là ou il n’y en avait pas.

Sans forcer

Oui sans forcer, évidemment. Si vous avez mal, c’est que votre système nerveux vous envoie un message d’alerte que quelque chose de potentiellement dangereux est en train de se produire, il attire votre attention sur cette zone de votre corps. La douleur crée un signal d’alerte et de vigilance.
Pour rassurer ce corps en vigilance, ne forcez pas plus ! Si vous forcez par dessus une sensation de douleur, le corps va créer tout un mécanisme de retenue pour vous protéger d’un état qu’il trouve déjà alarmant… Pour vous protéger de vous même, pour se protéger, d’autres muscles se tendent et si vous insistez vous allez à la catastrophe.
Au lieu de ceci, il faut avec patiente, attendre que le corps oublie ce message d’alerte qu’est la douleur, lui montrer que tout va bien, qu’il ne faut rien craindre, et quand le corps se détend, lui proposer une sensation un peu plus adéquate etc…

A votre tour !

 

 
 

 

Article publié le 23 mars 2016